Home Economie Pêche: après le permis vert, la carte de mareyeur

Pêche: après le permis vert, la carte de mareyeur

136
0

Les mareyeurs sénégalais ont fait un sit-in devant leur ambassade à Nouakchott, après l’arrestation de trois de leurs compatriotes “pour commerce de poissons sans détention de la carte de mareyeur”.

Les protestataires ont, par ailleurs, dénoncé la confiscation de leurs étals. La pêche artisanale est largement pratiquée par les sénégalais qui se sont installés depuis plusieurs générations sur les côtes mauritaniennes. Depuis la mise en place d’une carte de séjour, les contrôles sont récurrents. Il semble cependant que ladite carte ne soit pas une garantie suffisante pour exercer un métier.

“Nous déboursons chaque année 30 000 UM (50 Mille FCFA) pour la carte de séjour qui ne nous donne pas le droit de travailler tranquillement dans ce pays”, a martelé le porte-parole des protestataires.

Depuis deux ans, les chauffeurs de taxis doivent obtenir un « permis vert ». Or ce dernier est réservé aux nationaux. C’est actuellement au tour des mareyeurs de se frotter à la «carte de mareyeur ». Les exigences semblent identiques pour ce domaine d’activité.

On le voit, la préférence nationale fait doucement son chemin. Selon la Fédération Nationale de Pêche (FNP), seuls les nationaux ont droit à cette carte de mareyeur qui est désormais nécessaire pour mener à bien ses activités au niveau du marché, a rapporté le site d’information « AlAkhbar ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here