Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz  a fait savoir que la chambre haute  du parlement est devenue un “appareil institutionnel ” de corruption  et  d’achat de conscience.

S’exprimant, lundi 24 juillet à Rosso, le chef de l’Etat  a affirmé que  le sénat a toujours retardé les échéances des projets  de lois et  des actions gouvernementales au détriment de l’intérêt des citoyens. Et que  cela doit cesser.

Evoquant, la situation financière du sénat, Mouhamed Ould Abdel Aziz  a souligné que  l’Etat alloue un budget de 16 milliards d’ouguiyas au sénat, destiné  à des frais de mission. Cet argent du contribuable mauritanien pourra être utilisé à d’autres fins beaucoup plus utiles, tient-il à préciser.

A noter que  le président, Aziz a entamé, lundi 24 juillet une tournée dans l’ensemble des capitales régionales du pays, en vue d’éclairer les populations sur les amendements constitutionnels, qui seront  soumis au peuple le 5 août prochain.

Ibrahima Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here