Mohamed Lemine Ould Cheikh, ministre de la culture, de l’artisanat par ailleurs porte-parole du gouvernement   a laissé  entendre qu’il y a un lobby impressionnant  (ONG, société civile, activistes, faucons …)   qui veulent  déstabiliser le pays  en donnant une image négative de la Mauritanie sur le plan national et international.

S’exprimant, jeudi 5 octobre au traditionnel commentaire consacré aux résultats du conseil des ministres, Ould Cheikh a indiqué que cette « campagne d’intoxication » ne passera pas.

La Mauritanie  est un pays démocratique (les institutions fonctionnent  normalement) et  loin d’être un état esclavagiste,  à préciser le ministre.

Et d’ajouter,  ” le pays  est en conformité avec les chartes internationales concernant la pratique de l’esclavage (ratification des lois anti-esclavagistes  1981, 2008 et 2015) .La Mauritanie  applique  rigoureusement  ces lois et  réprime sévèrement  les pratiques esclavagistes”.

Évoquant la corruption, Ould Cheikh  a affirmé qu’elle  a considérablement diminué en Mauritanie depuis plusieurs années. L’Etat  a mis en place un système efficace  pour lutter contre la gabegie et la corruption sur toutes ses formes. « D’ailleurs cette mesure nous a valu beaucoup de satisfaction  notamment  la rationalisation des budgets de beaucoup de ministères », a-t-il apprécié.

Maintenant, le problème fondamental c’est qu’il y a  des  activistes qui veulent mettre le pays à feu et à sang. Ils  sont en train de mener  des « campagnes monstrueuses et mensongères », en véhiculant des idées tout à fait erronées sur la Mauritanie.

Mais qu’ils sachent  que tout cela n’est que de « la philosophie fumeuse »  et que le peuple sera uni et indivisible, a conclu le ministre.

Ibrahima Junior Dia 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here