“on recrute n’importe qui ses parents, ses amis..”, fulmine le président Aziz. Vertement accroché par Dr Aissata Bâ, alors directrice de l’Hôpital Mère Et Enfant qui n’a pas froid au yeux (contrairement à la plupart des ministres), le président AZIZ est poussé dans ses derniers retranchements. Politiciens cardiaques s’abstenir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here