Home A la Une Accord gazier Mauritanie/Sénégal : les députés mauritaniens donnent le feu vert

Accord gazier Mauritanie/Sénégal : les députés mauritaniens donnent le feu vert

24
0

Les députés ont adopté  la législation portant sur le développement et l’exploitation des réserves du champ Grand Tortue Ahmeyim , signé à Nouakchott le 9 février 2018 entre la Mauritanie et le Sénégal .

Lors d’une séance plénière, tenue, mardi 22 janvier à l’assemblée nationale, les élus du peuple  et le ministre du pétrole, de l’énergie et des mines, M. Mohamed Ould Abdel Vetah, ont  validé les 50 articles, régissant l’accord sur les activités pétrolières  dans cette zone.

Au cours de son allocution, le ministre a souligné que  cette convention  traduit la volonté des deux pays à gérer d’une manière collégiale  ses ressources  gazières, étant la voie la plus efficace.

Ould Vetah a indiqué  que «  l’Etat a fait appel à des expertises étrangères de bureaux d’études internationaux pour s’assurer de la conformité des dispositions de l’accord avec les pratiques internationales ».

Les charges,  les coûts d’exploitations  ainsi que  la réhabilitation  seront partagés  de manière équitable à raison de 50% pour chaque pays »  a-t-il rappelé.

Et d’ajouter que, « cette répartition sera en vigueur provisoirement jusqu’à la redéfinition des parts qui sera faite conformément aux dispositions de l’accord dans un délai de 5 ans après le début de la production ».

Le ministre a tenu à préciser  que « l’accord souligne la pleine souveraineté de chaque pays, en vertu du droit international, et rappelle en particulier que les installations se trouvant dans la zone économique exclusive (ZEE) de chaque pays seront soumises à son autorité et que chaque pays dispose de ses propres conventions avec les sociétés de production ».

Rappelons qu’à la fin de l’année 2018, la Mauritanie et le Sénégal ont finalisé l’Accord de coopération intergouvernemental (ACI),  portant sur l’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA).

Avec  des  réserves, estimées à 450 milliards de m³, le plus important gisement en Afrique de l’ouest, ce champ gazier est  considéré  comme une vraie aubaine pour l’économie des deux pays.

Ibrahima Junior Dia

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here