Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a quitté Nouakchott, le lundi à destination de Ouagadougou pour participer à la 5ème session ordinaire des chefs d’état des pays du G 5.

Un sommet qui sera sans doute le dernier pour le président Aziz car il ne sera pas candidat à la présidentielle 2019, prévue au mois de juin prochain.

L’absence d’Aziz au G 5 Sahel se fera sentir dans les années à venir puisqu’il fait partie des pionniers à la mise en œuvre de cette organisation sous régionale.Et il maîtrise plusieurs dossiers  brulants dans cette région.

C’est en décembre 2014 à Nouakchott que l’un des précurseurs de cette organisation  a signé avec ses homologues du Mali, du Niger, du Tchad et du Burkina Faso, une convention, portant création du G 5 Sahel.

Selon les termes de  cet accord, le siège  du secrétaire permanent  sera  en Mauritanie. Et le Niger  va occuper  le poste de secrétariat permanent.

Ould Aziz, évoquera  sans doute pour la dernière fois avec  ses homologues  les questions  de sécurités dans cette zone,  de développement  notamment avec  le Programme d’investissements prioritaires (PIP)  et  les conflits communautaires et les problèmes liés à l’éducation.

Le G 5 Sahel a pour  vocation principale  de lutte contre le terrorisme dans  la bande sahélo-saharienne mais également  de faire une intégration régionale en matière de développement économique.

Ibrahima Junior Dia

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here