La Mauritanie Airlines International (MAI) doit payer des frais aéroportuaires, estimés à 11.340, 35 euros  au service de navigation aérienne française, apprend-on mercredi 06 février  des sources du calame.

D’après le site d’information si la  compagnie aérienne mauritanienne ne règle pas cette dette elle pourrait être interdite de toute desserte sur Paris.

« Cette décision est prise à la demande du comptable du budget annexe, contrôle et exploitation aériens », a noté le site, se basant sur l’article VII du décret n°2018-1274 du 26 décembre  2018, relatif aux redevances des services de navigation aérienne.

L’article stipule : « A défaut du paiement total de la dette, ou à défaut de la conclusion d’un plan d’apurement, le ministre chargé de l’aviation civile peut décider de suspendre les services de navigation aérienne passé un délai de huit jours après avoir mis le redevable en demeure de régulariser sa situation ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here