La Banque mondiale, dans le cadre du projet de Connectivité Nationale WARCIP Mauritanie va dégager une somme de 12 millions de dollars, soit 4,2 milliards ouguiyas  MRO.

Ce montant servira à la construction des travaux du réseau national de fibres optiques, long de 1600 kilomètres.

Le coup d’envoi des travaux de construction a été donné, mercredi 20 février,  à Nouakchott  par le président  mauritanien, Mouhamed Ould Abdel Aziz.

Ainsi,  les tronçons du backbone national des télécommunications  qui seront concernés sont :

“Nouakchott-Atar-Choum”, “Rosso-Boghé-Kaédi-Kaédi-Selibabi-Kiffa”, “Aioun-Néma” et “Boucle locale de Nouakchott “.

Ce renforcement du réseau télécoms arrive dans un contexte où l’appel  d’offre  pour l’attribution de la licence d’exploitation de la 4 G  semble compromis.

L’Autorité de régulations de Mauritanie (ARE) a procédé à un premier appel d’offre qui s’est soldé par un échec aucun des 3 opérateurs  (Mauritel, MATTEL et Chinguitel)  n’a manifesté sa volonté de s’offrir la quatrième génération.

Par la suite, un deuxième appel  est lancé,  dernièrement  pour trouver preneur du marché de la 4 G.

D’après certaines sources, le montant  exigé  aux soumissionnaires pour obtenir le sésame  est  exorbitant.

Néanmoins, Mauritel aurait mis sur la table une enveloppe financière de 5 milliards d’ouguiyas pour  décocher  le feu vert.

Rappelons que cet ouvrage entre  en  droite  ligne avec   la stratégie nationale des NTIC 2018-2022, conformément  à la SCAPP, qui  s’est  fixé comme objectif de désenclaver un certain nombre de wilayas du pays.

Ibrahima Junior Dia

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here