Le fondateur de la marmite du partage tire à boulets rouges sur Ousmane Sonko. Khalil Diallo reproche à l’opposant sénégalais d’avoir traité les mauritaniens de la rive droite de «presque sénégalais».

Se faisant, commente Khalil Diallo, le leader du Pastef rejoint les tenants des discours extrémistes qui considèrent les negro-mauritaniens comme des citoyens de seconde zone. Jusque-là tout est audible. Mais le jeune leader prend une fausse route quand il dit avoir soutenu Sonko au départ au nom du «panafricanisme ».

Apparemment, le seul mauritanien à ne pas soutenir Macky Sall, Khalil Diallo devrait poster une autre vidéo pour expliquer sa conception du panafricanisme.

1 COMMENT

  1. Si les negros mauritaniens prennent pour exemple les sénégalais c’est bien normal que monsieur Sonko s’exprime ainsi par ce que la majorité des negros mauritaniens passe leurs temps à copier les sénégalais et leurs modèles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here