La ministre de l’équipement et des transports, Amel Mint Maouloud, a affirmé que 46 milliards d’ouguiyas MRU  ont été investis sur le secteur du transport terrestre  sur la période allant de 2009 à 2018.

Et  l’Etat mauritanien a décaissé  les 60% du montant global, soit  28  sur les 46 milliards d’ouguiyas.

S’exprimant, jeudi 21 février, en marge du point de presse hebdomadaire, consacré aux commentaires des résultats du conseil des ministres,  la ministre  a  mentionné que le réseau routier a été considérablement étendu et amélioré sur la même période.

Ainsi, souligne-elle, contrairement en 2009 où le réseau était long  que de 3000 km, en une seule année (2018), les travaux ont porté  sur plus de 2600 km dont 2000 km ont été achevés.

Amel Mint Maouloud a également  révélé que l’extension du réseau urbain  a atteint 400 km dont 250 exécutés  à  Nouakchott  et  les 150 restants au niveau des autres  villes à l’intérieur du pays.

Évoquant le problème de désenclavement de certaines localités du pays, la responsable a souligné que le gouvernement a mis en place un programme annuel  de désenclavement d’un montant de 100 millions ouguiyas MRU.

Depuis plusieurs années, la Mauritanie a consenti  d’énormes  efforts pour  le développement, la réhabilitation et l’extension de son réseau routier.

Selon les statistiques avancées,  le linéaire des routes bitumées  a été de 1760 km en 2001, 3069 km en 2010 et a dépassé  aujourd’hui  les 5000 km.

Ibrahima Junior Dia

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here