Le sahel, dans le cadre de son programme prioritaire pour catalyser les investissements climatiques (PPCI 2020-2025), a mobilisé  3, 4 milliards de dollars  contre  un besoin  initiale de 1,32 milliard.

Cette annonce a été faite, par la  Commission climat pour le Sahel, regroupant 17 pays membres dont la Mauritanie  dans un communiqué final, publié mardi 26 février.

Selon la même source, c’est à travers une table ronde regroupant  bailleurs, institutions, responsables de la commission que  cet engagement de financement a été  pris.

Ainsi,  les principaux donateurs  sont  la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds  International de développement agricole (FIDA) et  la  Coopération suisse

Ainsi, la BM  a mis  sur la table 1,5 milliard de dollars pour appuyer ce projet. De même que la  BAD  s’est engagée  pour une enveloppe de 500 millions de dollars. Le FIDA et la coopération suisse  ont promis   respectivement un montant de  200 et de 75 millions de dollars.

En outre, le communiqué final note également que le  Maroc  s’est  engagé à supporter les charges  des études de faisabilité du projet climat, pour un coût estimé à 400 milliards de dollars.

Le royaume chérifien  a  annoncé  qu’il mettra à la disposition de la commission un centre  de compétences en changement climatique (4C Maroc) pour  renforcer la capacité des membres.

Dans le même sillage, les pays membres de la commission se sont engagés à contribuer à hauteur  de 10 pc  au financement du PPCI  sous forme de contrepartie.

À noter que le  « Programme régional prioritaire », composante « essentielle du « Plan d’investissement climat » au Sahel (2019-2031), est ventilé en six projets visant diverses actions sur le terrain pour « limiter » les émissions des gaz à effet de serre et permettre aux populations de s’adapter aux changements climatiques.

Rappelons que la commission de la région du Sahel  ainsi que deux autres  entités  (commission du bassin du Congo et Etats insulaires) ont été lancées en novembre 2016  à Marrakech  en marge de la COP 22.

Ibrahima Junior Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here