Home A la Une Mauritanie :Ould Maouloud, le suicide collectif 

Mauritanie :Ould Maouloud, le suicide collectif 

22
0
L’Union des Forces Progressistes (UFP) est entrain de se fissurer. Le parti «maoïste»  est sorti affaibli des longues discussions menées au sein du Front de l’opposition (FNDU) pour la désignation d’un candidat unique. L’échec du regroupement de l’opposition a ouvert un boulevard aux ambitions personnelles et, curieusement, à des velléités de soutien à la candidature de Ghazouani ou à celle de Ould Boubacar.
Au sein de l’UFP, la candidature de Ould Maouloud est la troisième tendance qui s’ajoute aux deux premières options. A moins d’être désavoué par le bureau politique, le comité permanent, qui aurait, dans ses errements idéologiques, souhaité un temps une candidature des islamistes de Tawassoul, a finalement jeté son dévolu sur le chef du parti. Cette candidature par défaut concoctée en dehors des instances normales ne fait pas l’unanimité. Loin s’en faut.
«Il s’agit d’une réaction sectaire d’une nomenklatura en état d’apesanteur qui n’a jamais voulu tirer les conclusions de ses échecs répétitifs», commente t-on.
En poste depuis 1998, soit 21 ans, Ould Maouloud est devenu l’incarnation vivante de ce parti, dans ses boycotts comme dans ses échecs répétitifs aux présidentielles. La posture de celui qui, comme l’écrit la députée Kadiata Malick Diallo, dans une rare et salutaire critique interne, «a dirigé le MND depuis sa reconversion en 1976 jusqu’à son sabordement», confine plus au gourou qu’au stratège en politique.
Le bureau politique qui se prononcera incessamment entérinera -t-il le suicide politique en acceptant la candidature d’ un leader au long cours mais sans faits d’armes et sans scores électoraux significatifs ou en proposant des candidatures plus à même de recueillir le soutien des militants et du peuple ?
lesmauritanies.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here