Après avoir évoqué le “suicide collectif” que serait une énième candidature de Mohamed Ould Maouloud, la députée Kadiata Malick Diallo oserait-elle franchir le rubicond et annoncer  sa candidature?   Va-t-elle au contraire,  se fondre en excuses, rentrer dans les rangs pour, nous le pensons, rater le train de l’histoire?       Comme dit l’adage poular: “Mo susaa bone, lamotaako”.  “QUi a peur des problèmes , ne régnera pas“.    Le consensus mou autour du Mao (Mohamed Ould Maouloud) et de son fidèle lieutenant, Lô Gourmo,  résistera-t-il à la violente  contestation interne?

Selon nos informations, de larges pans de l’UFP seraient favorables à une candidature dite de rupture en lieu et place d’un Mohamed Ould Mouloud, qui plafonne à des taux allant de 4 à 5%.  Mis à part son carré de fidèles retranché dans le comité permanent, le président Ould Maouloud est loin d’avoir l’aval du bureau politique.  Cette instance qui se réunira le 6 avril est divisée entre plusieurs éventualités.  D’où l’idée d’organiser des primaires inédites dans lesquelles Kadiata Malick Diallo jouerait un rôle de favori.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here