Le ministre de la santé,  Boubacar Kane a soutenu  que le secteur de  la santé a été encore un fois dynamique en 2018. Et du coup, elle a affiché bonne mine sur la même période.

S’exprimant, mardi 2 avril à Nouakchott, en marge de l’ouverture de la revue annuelle du secteur de la santé,  le professeur a fait l’état des lieux de son  département pour l’année écoulée.

Selon lui,  le secteur de la santé a été performant en 2018  grâce au soutien financier de l’Etat et des partenaires au développement.

« Des réalisations concrètes ont été faites notamment  dans les domaines des infrastructures hospitalières et du recrutement du personnel », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre, « le bilan a été élogieux avec  le recrutement de 677 unités des ressources humaines, l’achèvement des travaux du centre national de cardiologie et de l’institut national des hépatites virales ».

Sans compter précise-t-il   la construction de dizaine de postes et de centres de santé ainsi que le lancement des travaux de construction d’un nouvel hôpital de 150 lits à Atar et d’un centre de dialyse au centre hospitalier de Nouakchott.

Évoquant, la couverture  sanitaire, Boubacar Kane a souligné que de nombres réformes et de mesures ont été prises cette année pour  permettre  aux citoyens mauritaniens notamment  les plus démunis d’accéder aux soins de santé de qualité.

En outre, le ministre a indiqué qu’à l’issue de la fin des travaux de cette revue toutes les recommandations et suggestions seront prises en compte  par son ministère  afin d’accélérer  le processus de la couverture sanitaire universelle.

À travers la politique nationale de la santé  (PNS), établie à l’horizon 2030, la Mauritanie  s’est résolument engagée  à  améliorer la santé des populations.

Ibrahima Junior Dia

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here