Home A la Une Classement liberté de la presse : la Mauritanie perd sa première place...

Classement liberté de la presse : la Mauritanie perd sa première place au Maghreb

La Mauritanie continue sa  descente aux enfers en termes de liberté de la presse.

Après avoir occupé la première place  pendant  des années au Maghreb, le pays vient de perdre cette couronne.

Si l’on se fie au dernier  rapport  publié, jeudi 18 avril, par l’ONG,  Reporters Sans Frontières (RSF), la Mauritanie est éclipsée par la Tunisie, qui occupe  désormais la première place.

Selon le document  annuel, à l’échelle mondiale, la Mauritanie a perdu 22 places,  72e rang en 2018 contre 94e cette année.

Une contreperformance, souligne-t-il est due au cas Mohamed Cheikh Ould Mohamed Mkaïtir, resté en prison depuis 6 ans, dans des conditions mystérieuses.

L’organisation a mentionné que cette dégringolade est imputée également  aux restrictions sévères faites par les autorités à l’endroit de la presse.

Le gouvernement , précise le rapport  est  généralement hostile  aux journalistes qui désirent faire des investigations sur des phénomènes sociétaux notamment l’esclavage, qui est un sujet tabou dans ce pays.

Par ailleurs, l’ONG RSF  a mentionné que la liberté de l’information revêt plusieurs visages en Afrique.

Et de dénoncer : « dans l’ensemble, les médias appartenant à l’ État sont encore loin d’avoir achevé leur mue et apparaissent encore trop souvent comme de simples relais de la communication ou de la propagande gouvernementale, au lieu d’offrir une véritable information de service public, libre, indépendante et représentative de la pluralité des opinions ».

À noter que, RSF est une organisation non gouvernementale (ONG) indépendante qui militent en faveur de la liberté d’expression, depuis 34 ans (1985/2019).

Ibrahima Junior Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here