Dans une atmosphère préélectorale, les descendants d’esclaves de Mauritanie, plus connu sous le nom de harratine où Maures noirs, sont convaincus que le successeur d’Aziz  fera quelques choses pour eux.

Sur cette  lancée, le président du manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines, El Id O. Mohameden, a soutenu que les 4 candidats en lice à la course présidentielle (22 juin), ont montré une réelle détermination à faire face  à leur situation de marginalisation.

S’exprimant, lundi 29 avril à Nouakchott ,  en marge de la 6e marche de commémoration du Manifeste des Harratines, placée sous le thème : « résoudre la question des Harratines est la garantie d’une coexistence pacifique », le député a émis son souhait de voir certaines  des revendications satisfaites  d’ici la prochaine manifestation.

Le responsable  a laissé entendre que le mouvement  prend de plus en plus de l’ampleur et  que les mauritaniens sont devenus beaucoup plus sensibles à cette question.

D’ailleurs, indique-t-il, la mobilisation en grande pompe de cette année démontre que les citoyens mauritaniens veulent s’impliquer davantage dans ce combat.

À noter que cette marche  a permis  à  une centaine de personnes,  sympathisants, sociétés civiles, politiciens … de sillon les grandes artères de  Nouakchott.

Ces manifestants ont eu comme principal mot d’ordre, ” non à l’injustice  et améliorer  les conditions de vie des harratines ’’.

Depuis plusieurs années, la communauté harratine qui représente environ 50% de la population mauritanienne est dans un vaste mouvement de revendication identitaire.

Ils exigent une plus grande représentativité dans  les sphères de décisions (institutions du pays).

Ibrahima Junior Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here