Home A la Une Mauritanie. Présidentielle : l’opposition obtient la recomposition de la CENI

Mauritanie. Présidentielle : l’opposition obtient la recomposition de la CENI

L’opposition mauritanienne et les autorités arrivent enfin à parler le même langage sur la recomposition de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Les deux parties sont tombées d’accord  d’ajouter 4 membres de l’opposition à la commission chargée de superviser les élections , prévue le 22 juin prochain.

D’après les informations recueillies, l’opposition a remis, jeudi 2 mai, une  liste  de 4 personnes au ministre de l’intérieure  ainsi que la commission électorale.

Il s’agit de  l’avocat Brahim O. Edy, le journaliste Ahmedou O ; Wadi’A et l’activiste des droits de l’homme Mohamed El Moctar Belil.

Selon la presse locale, dans le cadre d’un scrutin libre et transparent,  les pourparlers vont se poursuivre entre les deux parties  pour échanger sur les autres points de revendications.

L’opposition a plusieurs  fois dénoncé  une gestion « unilatéral » du processus électoral. Dans cette dynamique, ils ont organisé des marches pour exiger un scrutin transparent.

Les « protestataires » ont eu comme principales  revendications : « la révision du fichier électoral » et une  « plus grande inclusion à la supervision de ce  scrutin présidentiel ».

À noter que lors des élections législatives, municipales et locales (mois d’août et septembre 2018), 1,4 million  de mauritaniens se sont inscrits sur les listes électorales, selon les estimations de la CENI.

Actuellement,  le fichier est en train d’être  mis à jour  par le biais  du recensement administratif à vocation électorale complémentaire (période allant  du 15 avril au 14 mai 2019).

En attendant,  la ré-actualisation du fichier  électoral,  les 4 candidats  à la course présidentielle ont déjà  commencé les hostilités sur le  terrain politique.

Ibrahima junior Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here