Suite à l’article publié par le magazine Les Mauritanies et repris par Cridem à la date du 15 mai 2019 portant sur le Tourisme en Mauritanie, nous tenons en usant de notre Droit de Réponse à apporter les éclaircissements et précisions qui suivent :  

D’abord, il s’agit d’une fausse information publiée dans une volonté manifeste de nuire à notre pays et à un secteur important de son économie car utilisant à sa convenance des informations partielles du site du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères Français pourtant très précis dans son « Conseils aux Voyageurs » français qui mentionne pourtant clairement sa modification du 06 Mars 2019 et sa validité au 15 Mai 2019.

Ensuite, le site du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères Français avait modifié son « Conseils aux Voyageurs » français pour la Mauritanie le 06 Mars 2019 après un peu moins de 10 ans. Cette modification, qui demeure valide, est le résultat d’un processus technique et responsable réalisé conjointement par les parties compétentes Mauritaniennes et Françaises.

Enfin, il est regrettable que Les Mauritanies  et Cridem publient cette information sans chercher à la vérifier d’autant plus qu’elle porte atteinte à tout un pays et sa sécurité.

Le Département en charge du Tourisme

 

Précisions  de la rédaction de Les Mauritanies 

Nous prenons acte de ce droit de réponse tout en rappelant que l’article en question se fonde sur des informations provenant  du site dudit ministère français. Afin de lever toute équivoque, nous publions le Conseil aux voyageurs du  Quai d’Orsay et la carte des zones à éviter.

«La menace d’attentat et d’enlèvement visant des Occidentaux demeure élevée dans la zone sahélienne mais aussi dans les pays limitrophes. Aucune zone ne peut plus désormais être considérée comme totalement sûre.

Il est par conséquent formellement déconseillé de se rendre dans les zones rouges au Mali, au Niger, en Mauritanie mais aussi dans l’ensemble des zones rouges des pays frontaliers (voir carte ci-dessous et fiches pays dans la rubrique Conseils par pays). Les ressortissants français qui se trouveraient dans ces zones doivent savoir que leur sécurité et leur vie sont explicitement et directement menacées. En particulier pour les touristes, aucune personne, aucun groupe, aucune organisation ne peut prétendre garantir leur sécurité.

Compte tenu de l’impact régional de la situation sécuritaire au Mali, il est tout particulièrement demandé aux Français d’adopter la plus grande prudence en se référant aux indications figurant dans les Conseils aux voyageurs propres à chacun des pays de la couronne sahélienne, y compris les pays frontaliers en vigilance renforcée (couleur jaune).»

Sources: https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/informations-pratiques/article/securite-au-sahel

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here