A la sortie d’une intense visite de travail en Mauritanie où il a rencontré tous les protagonistes aux prochaines élections, Ibn Chambas est très rassuré. “La Mauritanie est un exemple à suivre en matière de stabilité dans une région qui fait face à de grands défis sécuritaires”, s’est félicité, mercredi à Nouakchott, le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS).

Chargé par les Nations Unies de s’informer sur les conditions dans lesquelles sera organisée l’élection présidentielle du 22 juin 2019 en Mauritanie, le diplomate ghanéen a fait le tour du système électoral, du fichier électronique inviolable à la supervision des bureaux de vote où le décompte, fait en temps réel, aux côtés des représentants de tous les candidats, est transmis par PV à la CENI et à la Cour Suprême.

“La CENI s’attèle à garantir une neutralité, une professionnalisation et une équité vis-à-vis de tous les candidats de manière à garantir que le processus soit ouvert et transparent devant tous et d’offrir à la Mauritanie des élections paisibles et crédibles”, a attesté Ibn Chambas qui a par ailleurs rencontré les 6 candidats à la présidentielle et les responsables de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

L’attachement du président Ould Abdel Aziz à préparer un scrutin présidentiel auquel il n’est pas candidat, « et ce dans un climat qui sera transparent et crédible », est à saluer selon Ibn Chambas qui compte une longue expérience dans la supervision des élections et des zones en crise.

Avant de quitter Nouakchott, Ibn Chambas a tenu à saluer  « le grand rôle » joué par le chef de l’Etat mauritanien aux côtés de ses pairs, les dirigeants du G5 Sahel (Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso), pour faire face aux défis du terrorisme et de l’extrémisme violent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here