L’Etat mauritanien,  l’Agence Française de Développement (AFD) et de l’Union Européenne, ont dégagé un montant de 5 milliards d’ouguiyas (A-UM) pour  la construction de la station électrique hybride dans la ville de Kiffa.

Cette information a été révélée, lundi 20 mai, par les techniciens du projet lors de l’inauguration de la centrale par le président mauritanien, Mouhamed Ould Abdel Aziz.

Les responsables du projet ont également fait savoir que, « la station comporte plusieurs composantes dont notamment les installations nécessaires du génie civil, 4 groupes électriques fonctionnant au carburant, en plus de 4320 panneaux solaires d’une capacité de 1,3 mégawatts ».

« La centrale possède également un système de contrôle et d’une station de décharge électrique d’une capacité de 33 kilovolts », ont-ils  renseigné.

À cette occasion, le  ministre du pétrole, de l’énergie et des mines, M. Mohamed Ould Abdel Fetah, a indiqué  que cette infrastructure permettra à la population de kiffa et de ses environs de  bénéficier en permanence de l’électricité.

Le ministre a soutenu que  depuis 2009, les services de la Société Mauritanienne d’Electricité (production  et distribution d’électricité)  ont progressé de 92%, soient  50 villes du pays au lieu de 26 en 2009.

« La deuxième phase du projet permettra  la construction d’une ligne électrique moyenne tension et l’intégration de l’énergie solaire », a-t-il renseigné.

À noter que cette réalisation  entre en droite ligne avec  la politique du mix énergétique du gouvernement, qui s’est fixé comme objectif majeur de diversifier les sources d’énergie à travers l’introduction d’énergie propre.

Ibrahima junior Dia

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here