Home A la Une La mine de la SNIM à Fderick : fake news ou crime...

La mine de la SNIM à Fderick : fake news ou crime économique ?

32
0

La joint-venture signée entre  la SNIM et une entité australienne alimente les choux gras de la presse mauritanienne et assimilée.  Le très “sérieux” Mondrafrique, réputé proche de Mohamed Ould Bouamatou,  rappelle  que le  “groupe australien est basé à Accra au Ghana, le pays africain où, voici quelques années, éclata scandale de fausse monnaie baptisé «Ghanagate » impliquant l’actuel président mauritanien.

Beaucoup plus tenu au respect des canons du métier, RFI tempère et joue dans le factuel: “’l’accord prévoit la création d’une société mixte comprenant des opérateurs australiens et mauritaniens pour l’exploitation d’un gisement de 30 millions de tonnes de minerai de fer. La BCM australienne détiendra 80% du capital, les 20% restants reviennent à la SNIM”. Et la voix de la France de relayer les propos de Mohamed Ould Maouloud, leader de l’UFP, candidat aux présidentielles: on donne «à un partenaire extérieur, qui ne connaît pas mieux qu’elle la technique d’exploitation, qui ne peut pas plus qu’elle obtenir le financement80 % de la société nouvelle, laquelle société va exploiter après le réseau de chemin de fer de la SNIM».

Quant  à la SNIM, elle rappelle que l’accord porte sur une mine restée pendant longtemps inexploitée. Le projet prévoit la création d’une société mixte comprenant des opérateurs australiens et mauritaniens pour l’exploitation d’un gisement de 30 millions de tonnes de minerai de fer. La BCM australienne détiendra 80% du capital, les 20% restants reviennent à la SNIM.

Egalement cité par Alakhbar, Ould Maouloud ne cache pas sa colère: “J’ai été particulièrement choqué par l’accord entre la SNIM et une société australienne, accord dans lequel la SNIM ne détiendrait que 20% d’autant plus que cet accord porte sur une des mines les plus riches de la SNIM avec une teneur de 64% en fer”, a dit le candidat lors d’une conférence de presse.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here