L’opposition mauritanienne  a dénoncé l’attribution par  la CENI du marché de fourniture  des bulletins de vote à l’imprimerie Al- Mazaya , appartenant au président de l’Union Nationale des Employeurs Mauritaniens (Patronat), Zeïne El Abidine O. Cheikh Ahmed.

Les détracteurs d’Aziz émettent des réserves sur  l’attribution de ce marché, estimée à 300.000 dollars, soit  environ 115 millions ouguiyas anciennes.

Ils soutiennent que cette offre était traditionnellement attribuée à une société britannique  qui assurait  l’impression des bulletins de vote.

Sur ce, le candidat indépendant, Sidi Mohamed O. Boubacar, est monté au créneau pour  dénoncer cette « forfaiture ».

Selon lui, cette attitude n’est pas de bonne  augure et doute d’une bonne tenue d’élections transparentes  et consensuelles.

Dans un communiqué, parvenu à la presse, mercredi 29 mai, l’ex-premier ministre a souligné que,  « l’octroi du marché d’impression des bulletins de vote à un soutien du candidat Mohamed O. Ghazouani est contraire à la neutralité ».

Et d’ajouter  que  « ces agissements, n’empêchera pas le peuple mauritanien d’imposer le changement auquel il aspire ».

Au fur et à mesure  que la date butoir  approche, la tension monte entre le camp présidentiel, déterminé  à préserver son fauteuil et  l’opposition qui se préoccupe  d’un scrutin libre et transparent.

En rappel, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)  a annoncé, le 25 mai dernier, que  c’est l’imprimerie de Zeïne El Abidine qui a remporté  l’appel d’offre (fourniture de bulletins de vote ) devant  5 autres  sociétés étrangères (émiratie, libanaise, française, britannique et sud-africaine).

Son imprimerie se chargera de fournir  les bulletins de vote du premier tour de l’élection présidentielle du 22 juin prochain, une première  dans l’histoire du pays.

Ibrahima junior Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here