Le secrétaire général par intérim, M. Bouh Ould Yahya, directeur administratif et financier du ministère de l’environnement et du développement durable, a  indiqué que  le taux  des zones arides et sahariennes   avoisine  les 87%.

S’exprimant, lundi 17 juin, en marge de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la désertification sous le thème ‘’développons notre avenir ensemble.’’ , le responsable a révélé que la Mauritanie fait partie des pays sahariens  les plus touchés par le phénomène de désertification depuis plusieurs décennies.

Bouh Ould Yahya a égalent soutenu que cette journée donne une opportunité de faire le point et d’informer les acteurs sur l’évolution de ce fléau dans le pays.

Par ailleurs, dans son message, le Secrétaire général  de l’ONU, António Guterres, a mentionné que, « chaque année, 24 milliards de tonnes de sols fertiles se perdent dans le monde ».

« La dégradation des terres arides entraîne, dans les pays en développement, une réduction du produit national brut de 8 % par an »,  a-t-il renseigné.

Sur ce, le secrétaire  invite les pays à inverser la tendance en protégeant  la terre, la restaurer et en faire un meilleur usage.

« Ce qui permettra de réduire la migration forcée, améliorer la sécurité alimentaire et stimuler la croissance économique. C’est ainsi que nous pourrons faire face à l’urgence climatique mondiale », a-t-il conclu.

Ibrahima junior Dia

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here